fbpx
Slide-future-inside

Témoignage de Laurent MOHIN, ingénieur-tuteur à l’ISTP

Bonjour Laurent, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Laurent Mohin, j’ai 57 ans, je suis marié et j’ai 3 enfants. Je vis à Saint-Just-Saint-Rambert, et je travaille à l’ISTP comme Ingénieur-tuteur depuis 2 ans.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

Après un BAC C (ancien BAC S), j’ai effectué une prépa en vue de devenir ingénieur, et j’ai intégré l’ENSEA (École Nationale Supérieure de l’Electronique et de ses Applications) à Cergy Pontoise qui forme des ingénieurs électroniciens en 3 ans. J’ai débuté mon parcours en R&D (Recherche & Développement) chez Nexter, où j’ai développé des logiciels pour un calculateur de tourelle d’hélicoptère pendant 2 ans.

Ensuite j’ai intégré l’équipe des bancs de test chez Thales pour travailler autour des centrales de navigation durant 5 ans.

Puis j’ai rejoint Viavi Solutions en tant que développeur de cartes électroniques, puis chef de projet et enfin manager de l’équipe Tests et Industrialisation, le tout pendant 25 ans.

 

Dans quel cadre intervenez-vous à l’ISTP ?

Je suis tuteur d’une trentaine d’élèves aussi bien en filière SEE (Systèmes Electroniques Embarqués) que GI (Génie Industriel). Je sélectionne et coordonne une vingtaine d’intervenants dans le cœur de métier de la filière SEE. Enfin, je dispense le cours de composants programmables dans cette même filière SEE.

 

Choisir l’enseignement / le tutorat : pourquoi ce choix ?

Essentiellement par volonté de consacrer ma troisième partie de carrière à la transmission de connaissances – avant de venir à l’ISTP, j’avais effectué des vacations d’enseignement à l’IUT de Saint-Etienne.

 

Quels sont les aspects de votre métier qui vous passionnent le plus ?

Le tutorat amène de belles satisfactions surtout quand on arrive à trouver et actionner le levier qui va permettre à l’élève de passer le cap de technicien à ingénieur, tant au niveau de l’autonomie que de l’organisation – il permet également de découvrir un panel de sociétés et de fonctions bien supérieur à ce que l’on peut trouver dans une seule société. Le rôle responsabilité d’enseignement permet de conserver un aspect technique à la fonction et de côtoyer des intervenants souvent passionnés par leur métier.

 

Quels sont selon vous les « plus » de votre enseignement / tutorat ?

Le fait d’avoir été de l’autre côté de la barrière en tant que tuteur entreprise me permet de mieux comprendre la problématique de l’entreprise, les attentes vis-à-vis de l’élève et de l’école. Mon expérience de management hiérarchique me permet également de trouver le bon niveau de relation avec mes élèves : à la fois bienveillant pour les encourager devant des études et des expériences professionnelles exigeantes mais également plus ferme si nécessaire si le niveau démontré ne correspond pas aux attendus.

 

Comment vous êtes vous adapté aux cours / au tutorat à distance ?

J’ai mis en place un appel récurrent de chacun de mes groupes tuteurs pour garder le contact notamment avec ceux qui n’en avaient pratiquement plus avec leur entreprise. J’avais travaillé auparavant dans une société internationale, donc j’étais habitué à ce mode de fonctionnement  en visio-conférence.

 

Mohin-Laurent-témoignage-istp

À découvrir également

Accédez à la formation de votre choix